Régulation de l’IA: quelles conséquences pour la productivité de nos entreprises ?

🌟 À la une! Laure Pallez, Senior Partner de Mascaret, explore les impacts de la régulation de l’IA sur nos entreprises dans sa tribune pour Le Figaro!

Laure apporte une perspective experte sur la manière dont une réglementation intelligente peut transformer la productivité et stimuler l’innovation au sein des entreprises françaises. Sa tribune éclaire les enjeux cruciaux à un moment charnière pour l’industrie ! Cette expertise nourrit notre approche consultative: Masacret aide ses partenaires à profiter de l’innovation pour optimiser leur croissance et leur compétitivité.

👉 Pour une lecture complète, suivez le lien ci-dessous :

Régulation de l’IA : Quelles conséquences pour la productivité de nos entreprises ?

Rejoignez-nous pour discuter des implications de ces nouvelles régulations et partager votre point de vue sur l’avenir de l’IA dans notre secteur.

Lire plus

IVG, Ukraine, Européennes… Emmanuel Macron est en difficulté

Entre avancée historique de l’IVG 🚺 et tensions en Ukraine 🌍, décryptons ensemble les tournants politiques majeurs de ce mois dans L’oeil de l’expert 👁️‍🗨️

Mascaret (anciennement Dentsu Consulting) publie chaque mois, en collaboration avec ODOXA et Public Sénat, un baromètre politique pour prendre la température de l’opinion publique. Découvrez ci-dessous un extrait de la rubrique L’œil de l’expert par Benjamin GRANGE, CEO de Mascaret, et Yves CENSI, Senior Partner.

L’ajout du droit à l’interruption volontaire de grossesse (IVG) dans la Constitution est le résultat d’un large consensus qui émerge du soutien généralisé aux droits et aux libertés des femmes. Cette décision est perçue comme une avancée significative, non seulement en termes de progrès sociaux, mais aussi en ce qui concerne les garanties constitutionnelles des droits fondamentaux. Les termes associés à cette initiative, notamment l’usage répandu du hashtag « IVGDansLaConstitution », témoignent de l’adhésion massive à cette mesure.

Malgré les tentatives des personnalités politiques, en particulier des femmes telles que Marine Le Pen, Anne Hidalgo et Sandrine Rousseau, de s’approprier cette avancée, c’est Simone Veil qui demeure au centre des discussions. Même si d’autres acteurs politiques tels que Yaël Braun-Pivet, Mathilde Panot ont joué un rôle important dans ce processus, leur visibilité médiatique est rapidement retombée. Cet événement transcende les personnalités politiques individuelles pour se concentrer sur les valeurs et les préoccupations plus larges du public, soulignant ainsi la méfiance persistante envers la classe politique.

Ce mois-ci, l’intervention d’Emmanuel Macron concernant la situation en Ukraine a suscité des réactions mitigées, tant au niveau national qu’international. Bien que ses déclarations aient relancé le débat sur la scène nationale, notamment lorsqu’il a évoqué un déploiement de troupes au sol, cette proposition a divisé l’opinion publique française. Les hashtags les plus populaires du mois ne témoignent pas d’un soutien massif à l’action de Macron, mais plutôt d’une opposition, soulignant ainsi les tensions internes. Les réactions à l’étranger sont plus favorables, mais soulignent également des préoccupations quant à l’approche perçue comme unilatérale de la France.

Retrouvez l’ensemble du baromètre Odoxa-Mascaret ci-dessous ! 🌟

Lire plus

Journée Presse à Troyes : Mascaret met en lumière les innovations de Piscines Magiline

Ce mardi 12 mars, nous avons eu le plaisir d’organiser et de participer à une journée presse dédiée aux dernières innovations de Piscines Magiline, tenue dans leurs locaux à Troyes. En collaboration avec notre agence cette rencontre a été l’occasion d’accueillir des journalistes et des influenceurs pour une immersion complète dans l’univers de Piscines Magiline.

La journée a débuté par une visite guidée de l’usine par le directeur technique, Morgan Mennesson. Cette visite a permis de dévoiler les processus de fabrication avancés des piscines, illustrant l’intégration de technologies exclusives et l’utilisation d’outils industriels de pointe. Nos invités ont ainsi pu découvrir les coulisses de la création des bassins MAGIprestige, qui représentent le fleuron des gammes de piscines automatiques et connectées.

L’événement a également été l’opportunité de présenter les nouvelles innovations pour 2024. Piscines Magiline est fier de franchir une étape supplémentaire dans l’automatisation et la connectivité avec le lancement de passerelles intelligentes qui optimisent la gestion des ressources en eau et en électricité. Ces innovations s’appuient sur le cerveau de la piscine, iMAGI-X, et sont compatibles avec des systèmes de récupération d’eau et des panneaux photovoltaïques, visant à rendre les piscines complètement autonomes en termes de consommation d’eau et d’énergie.

En outre, nous avons été introduits au nouveau système de traitement de l’eau par électrolyse, Sérénité-X, qui promet une gestion plus écologique et responsable des bassins.

La journée s’est conclue par un moment convivial et ludique dans le cœur historique de Troyes, permettant des échanges enrichissants avec les participants, qui ont pu apprécier la richesse technologique et l’engagement environnemental de Piscines Magiline.

Nous remercions tous les participants qui ont consacré cette journée à découvrir les coulisses et les innovations de notre entreprise. Chez Mascaret, nous sommes dédiés à promouvoir les avancées significatives dans l’industrie de la piscine, tout en soutenant nos partenaires comme Piscines Magiline dans leur développement et leur mise en valeur auprès de la presse et du public.

#innovation #piscine #Troyes #Mascaret #technologie #environnement

Lire plus

Attal recule, Bardella au pinacle, Glucksmann émerge !

Février 2024 : Attal recule, Bardella au pinacle, Glucksmann émerge !
 
Mascaret (anciennement Dentsu Consulting) publie chaque mois, en collaboration avec ODOXA et Public Sénat, un baromètre politique pour prendre la température de l’#opinionpublique. Découvrez ci-dessous un extrait de la rubrique L’œil de l’expert par Benjamin GRANGE, CEO de Mascaret, et Yves CENSI, Senior Partner.
 
Parmi les leaders étudiés dans le cadre des élections européennes, Jordan Bardella domine nettement les réseaux sociaux avec 300 000 mentions et 2 millions d’engagements, ce qui le positionne en tête démontrant ainsi une forte visibilité et une présence active en ligne. En deuxième position, Raphaël GLUCKSMANN présente une dynamique notable malgré une visibilité moindre par rapport à Bardella. Quant à Clément BEAUNE, bien qu’il soit le moins mentionné il bénéficie d’un sentiment positif plus élevé parmi le public, avec 18 % de réactions positives, ce qui suggère un potentiel consensuel plus fort malgré sa présence discrète sur les plateformes numériques.
 
Malgré l’activité sur les réseaux sociaux des leaders politiques, les #euelections2024 en France ne suscitent qu’un faible enthousiasme global. Les fluctuations dans les mentions et les engagements reflètent potentiellement un manque d’intérêt général ou une #saturationmédiatique, posant ainsi des défis pour la mobilisation des électeurs.
 
Le mois dernier, les partis politiques aux extrémités du spectre se sont montrés plus actifs, réagissant aux protestations des agriculteurs et se positionnant sur des questions majeures telles que la commémoration des victimes du 7 octobre et la Panthéonisation des résistants. Cette dynamique a été marquée par une intensification des interactions sur les #réseauxsociaux, avec une augmentation notable de la visibilité de figures clés telles que François Ruffin à gauche et Marine Le Pen à droite. 
 
Le gouvernement de Gabriel Attal a été confronté à une série d’événements controversés, entraînant une médiatisation importante. Des révélations sur la richesse de certains membres du gouvernement, les protestations des agriculteurs et les erreurs commises par des ministres, telles que Dominique Faure, ont été des points d’attention majeurs dans les médias et sur les réseaux sociaux. Cependant, l’attention portée à ces #controverses tend à décroître rapidement après leur révélation initiale, bien qu’elles contribuent à maintenir le gouvernement sous les projecteurs des médias.

Retrouvez en exclusivité l’intégralité du sondage ODOXA-Mascaret ci-dessous :

Lire plus

Gabriel Attal devient la personnalité politique préférée des Français… mais Emmanuel Macron ne profite nullement de l’avoir nommé à Matignon

Gabriel Attal devient la personnalité politique préférée des Français… mais Emmanuel Macron ne profite nullement de l’avoir nommé à Matignon !
 
Mascaret (anciennement Dentsu Consulting) publie chaque mois, en collaboration avec ODOXA et Public Sénat, un baromètre politique pour prendre la température de l’#opinionpublique. Découvrez ci-dessous un extrait de la rubrique L’œil de l’expert par Benjamin GRANGE, CEO de Mascaret, et Yves CENSI, Senior Partner.
 
Fraîchement investi à Matignon, Gabriel Attal s’impose comme la personnalité politique ayant généré le plus d’occurrences sur les #reseauxsociaux, à l’exception du Président de la République. Avec plus de 1 400 000 mentions en l’espace d’un mois seulement, ce qui représente une ascension de 600% par rapport au mois précédent. Cette nomination a partiellement convaincu les Français, Gabriel Attal bénéficiant d’une #hausse importante du #sentiment à son égard, mais d’une courte durée seulement.

Même si Gabriel Attal reste indéniablement la personnalité #politique de ce début d’année, ses ministres ont aussi suscité de l’#engagement. Deux personnalités en particulier cristallisent les débats : Amélie OUDÉA-CASTÉRA, nouvelle ministre de l’Education nationale voit une hausse impressionnante de ses mentions (+4615%) ainsi que de ses engagements (+13403%), tout comme Rachida Dati, ministre de la Culture (respectivement +2735% et +7828,6%).

Tout à droite de l’hémicycle, grosse baisse d’intérêt pour les têtes d’affiches politiques : Éric Zemmour (-28% de mentions par rapport au mois dernier), Marion Maréchal (-45,7%) et Marine Le Pen (seulement +6% à cause d’une interpellation de Bruno Le Maire à son encontre). À la gauche du spectre politique, les observations sont les mêmes : Jean-Luc Mélenchon (-58,5%), Adrien Quatennens (-66%) ou encore Fabien Roussel (-30,2%). Les partis politiques radicaux laissent le gouvernement récemment formé prendre la tête d’affiche médiatique.

Retrouvez en exclusivité l’intégralité du sondage ODOXA-Mascaret ci-dessous :

Lire plus

Baromètre politique : Loi immigration, la fièvre dans l’hémicycle, mais peu de contagion sur les réseaux.

Loi immigration : la fièvre dans l’hémicycle, mais pas de contagion sur les réseaux sociaux, tandis que Gérald Darmanin se retrouve au centre des attentions.

Mascaret (anciennement Dentsu Consulting) publie chaque mois, en collaboration avec ODOXA et Public Sénat, un baromètre politique pour prendre la température de l‘opinion publique. Découvrez ci-dessous un extrait de la rubrique L’œil de l’expert par Benjamin GRANGE, CEO de Mascaret, et Yves CENSI, Senior Partner.

Loi immigration : la fièvre dans l’hémicycle, mais pas de contagion sur les réseaux sociaux. Les débats sur la loi immigration en France en décembre 2023 ont révélé d’intenses divergences idéologiques à l’Assemblée nationale. Mais sur les réseaux, le débat sur la loi immigration n’a pas passionné les foules : elle ne comptabilise « que » 230 000 mentions et 2 millions d’engagement. À titre de comparaison, sur la même période, le conflit israélo-palestinien, pourtant en déclin d’attention, cumule 5 millions de mentions et 15 millions d’engagements.

Les discussions sur la suppression de l’AME (un petit pic fin novembre lors du passage au Sénat), l’article 3 sur les métiers en tension ou sur les manœuvres politiques sur l’adoption du texte ont su raviver légèrement l’intérêt des internautes. Au sein de ces conversations le rôle du Parlement est en plein questionnement : les Français s’intéressent-ils sincèrement au débat parlementaire ou s’accommodent-ils des « 49-3 » d’un exécutif fort ?

Les débats et tractations ont surtout donné la part belle aux personnalités de droite qui ont vu un vrai regain d’intérêt : Renaud MUSELIER (+70% de mentions par rapport au mois dernier), Eric Ciotti (+40%), Laurent Wauquiez (+40%), Thierry Mariani (+20%)… mais c’est surtout Gerald Darmanin qui se trouve le plus exposé : il est au cœur des débats sur les réseaux aussi, avec une hausse de 45% des mentions et 105% des engagements ! Véritable porteur du projet de loi, il en a été le représentant quasi-unique dans l’esprit des Français. Rarement en bien cependant, la popularité du ministre de l’Intérieur étant loin d’être acquise sur les réseaux sociaux, où ses détracteurs sont particulièrement bruyants – #DarmaninDémission ayant été un top hashtag sur la période. La question de son éventuel départ a d’ailleurs été l’épisode le plus suivi de toute la séquence, tous bords confondus !

Retrouvez en exclusivité l’intégralité du sondage ODOXA-Mascaret ci-dessous !

Lire plus

Mascaret présente son étude sur la perception des pratiques RSE des collectivités locales

À l’occasion de #TheGoodForum, Benjamin GRANGE, CEO de Mascaret (anciennement Dentsu Consulting), a présenté une étude sur la perception par les citoyens des projets et pratiques RSE des collectivités locales.
 
Les citoyens ont des attentes particulières en ce qui concerne la réduction des déchets, la lutte contre la pollution et la transition énergétique. Cependant, des éléments concrets comme l’aménagement de pistes cyclables reçoivent moins d’engouement, soulignant ainsi la complexité d’aligner les objectifs et les actions pour les collectivites. Il faut réussir à concilier les attentes des administrés et la logique de contraintes liée à la transition écologique.
 
Il y a également un véritable enjeu de communication pour les collectivités : seulement 1 Français sur deux se dit informé par sa commune des actions RSE mises en place. Ce chiffre tombe à 44% pour l’État.
 
Pour les collectivités, relever le défi implique de naviguer entre les attentes citoyennes, les considérations politiques et l’enjeu du renouvellement des mandats.

Retrouvez l’intégralité de la présentation ci-dessous :

The Good Forum #5 Territoires – Étude Mascaret
Lire plus

Sortie d’Eco Keys 5 : Comment l’IA change nos vies !

Il y a deux ans, EcoDDS lançait #EcoKeys, une revue élaborée avec le support de Mascaret (anciennement Dentsu Consulting). Eco Keys 5 sort aujourd’hui !

🌱 Eco Keys explore les thèmes environnementaux et économiques à travers des interviews de grands dirigeants, et présente des initiatives novatrices conjuguant l’écologie et la tech, à destination des chefs d’entreprises et décideurs publics.

🔍 Aujourd’hui, Eco Keys en est à son cinquième numéro, développant comme à chaque fois des thèmes de plus en plus variés. À retrouver dans ce numéro :

➡️ Un dossier sur l’#intelligenceartificielle et comment cette technologie change nos vies.
➡️ Un entretien avec Chiara Corazza portant sur le rôle de la femme dans l’innovation . 
➡️ Un reportage sur l’#agroécologie en Inde.

👏 Félicitations à toutes les personnes qui ont contribué à créer ce bel édifice. Et un grand bravo à Pierre Olivier Charlemagne pour son dévouement et son engagement indéfectible. Retrouvez un extrait de la revue ci-dessous !

Lire plus

Baromètre politique : la situation au Proche-Orient cristallise toutes les tensions

Yves CENSI était sur le plateau de Sens Public pour présenter nos analyses du mois d’octobre. Bilan : lors de ces semaines difficiles, la situation au Proche-Orient a cristallisé les tensions en France…

Mascaret (anciennement Dentsu Consulting) publie chaque mois, en collaboration avec ODOXA et Public Sénat, un baromètre politique pour prendre la température de l’#opinionpublique. Dans leur rubrique, « L’œil de l’expert », Benjamin GRANGE et Yves CENSI reviennent sur ce mois d’octobre difficile :

« La situation au Proche-Orient a cristallisé toutes les tensions et a mis le personnel politique, majorité comme opposition, en position délicate : le conflit a impacté en profondeur les positions des partis politiques. Les nombreux débats entourant le conflit israélo-palestinien ont enflammé et polarisé les #réseauxsociaux en France, avec presque 10 millions de mentions et 40 millions d’engagements en seulement quelques semaines. Si les chiffres ont baissé avec le temps – nous sommes maintenant à environ la moitié des taux du 7 octobre – leur longévité reste impressionnante : les Français se sont emparés du débat, montrant que l’attaque du 7 octobre et les évènements qui ont suivi ont touché profondément les Français.

Deux personnalités en ont été les cristallisateurs : Jean-Luc Mélenchon et Gerald Darmanin, arrivant respectivement deuxième (1 700 000 mentions) et troisième (1 090 000) des plus fortes médiatisations ce mois-ci – derrière seulement le président de la République (2 500 000). Les polémiques franco-françaises déclinées du conflit y sont pour beaucoup. Derrière eux, les autres leaders politiques ont eu beaucoup de mal à se faire entendre, quand ils ne faisaient pas tout simplement profil bas. Les trois personnalités qui font figure d’exceptions, en bien ou en mal, sont Mathilde Panot (LFI), Yaël BRAUN-PIVET (Renaissance) et Meyer Habib (UDI). Leurs prises de position vis-à-vis du conflit – systématiquement contestées – les ont propulsées au premier plan des médias lors de ces dernières semaines. On peut également noter que la dynamique François Ruffin continue tranquillement son bout de chemin, jouant de la stratégie « modéré par rapport à LFI », un créneau pourtant convoité (PC, EELV, PS). »

Retrouvez sur le site de Public Sénat l’émission #SensPublic présentée par Thomas HUGUESYves CENSI intervient au côté de Anne-Charlene Bezzina, Laetitia Krupa, Gael Sliman et Richard Werly. L’intégralité du sondage ODOXA-Mascaret est disponible sur ci-dessous :

Lire plus

Macron : la course pour sa succession est lancée

Entre interdiction de l’abaya, crise qui à Lampedusa et visite du Pape à Marseille, les discussions en ligne sont mouvementées. Parmi les questions qui animent l’opinion publique, une interrogation persiste : qui à la succession d’Emmanuel Macron en 2027 ? 
 
Si 50% des Français interrogés sont unanimes pour dire qu’Edouard Philippe est le candidat idéal au sein de Renaissance, 29% pensent plutôt à Gabriel Attal dont la popularité a progressé ce mois-ci. La guerre de succession est-elle officialisée ?
 
Dans l’émission Sens Public de Public Sénat, Yves Censi, senior partner chez Mascaret, revient sur l’actualité politique.
 
Le premier semestre de cette année a été marqué par des débats houleux sur des sujets qui ont pesé dans l’opinion publique. C’est notamment le cas de la réforme des retraites ou des débats sur le déficit démocratique. Une fois ces questions passées en arrière plan, on constate un déclin de l’intérêt pour le politique. Cette tendance finit par s’inverser avec une rentrée politique qui se fait sur des sujets très polémiques dont la pérennité est encore incertaine.
 
Pour une analyse détaillée, retrouvez sur notre site le #baropol présenté par Mascaret (anciennement Dentsu Consulting) et son partenaire ODOXA, ainsi que l’intégrale de l’émission présentée par Thomas HUGUES avec Yves CENSI, Céline Bracq, Yael Goosz, Bastien François et Emilie Zapalski.

Lire plus