Mascaret obtient le label « Entreprise innovante » de BPI France

Mascaret est une #EntrepriseInnovante ! Nous sommes fiers de vous annoncer que Mascaret (anciennement Dentsu Consulting) a reçu de Bpifrance le label « Entreprise innovante » 🦾🥇
 
Cette qualification est le résultat de notre dévouement à repousser les limites de la communication d’affaires. Elle est aussi un engagement renouvelé envers nos clients et nos collaborateurs. Nous sommes aujourd’hui plus déterminés que jamais à explorer de nouvelles idées et de nouvelles technologies pour gagner en productivité et en efficacité.
 
Enfin, un grand merci à nos équipes pour leur dévouement sans faille, à nos partenaires pour leur confiance et à la BPI pour cette distinction « Entreprise innovante » !

Lire plus

Mascaret accompagne ses partenaires au salon WomenForFuture

🌟 « Les femmes sont le plus grand réservoir de talent inexploité au monde », disait Hillary Clinton. Mascaret a été honoré d’accompagner ses partenaires sur cet événement capital qu’est WomenForFuture ! 🌟

Une journée pour échanger avec des femmes inspirantes comme Betty Seroussi, Fabienne ARATA-CAMPS, Ayumi Moore Aoki sur la place des femmes dans les métiers du futur. Il est bien question ici de performance économique, comme l’a souligné Cecile BIASIO. Alors que 85% des métiers sont à réinventer, la parité dans le numérique permettrait de d’augmenter de 10% le PIB de la France (source : McKinsey). Et comme l’a rappelé Elisabeth Richard : « N’arrêtons jamais d’avancer, parce que si l’on arrête, le courant nous ramène en arrière. »

Notre directrice associée Stéphanie Laurent était présente pour rappeler que la diversité et l’inclusion sont des moteurs essentiels de la réussite en affaires, et ce forum a mis en lumière le rôle fondamental que les femmes jouent dans la croissance et la prospérité des entreprises. Nous avons eu l’opportunité de rejoindre cette discussion et la journée fut riche en inspiration et en partage d’idées !

Merci à La Tribune d’avoir organisé l’événement. Merci à Chiara Corazza, Sophie Iborra, Tatiana de Francqueville pour avoir rendu ce salon WomenForFuture possible.
#DiversitéDeGenre #PerformanceÉconomique #LeadershipFéminin

Lire plus

Conférence Mascaret – Synopia – Minerve à l’École Militaire

Le jeudi 28 septembre, Yves Censi, Senior Partner de Mascaret (anciennement Dentsu Consulting) était présent à la conférence « Comment restaurer la confiance dans la Démocratie ? » organisée par Synopia, le laboratoire des gouvernances, en partenariat avec Association des Etudiants MINERVE (AEM). Une discussion riche en présence de Jacky Isabello, chef d’entreprises et expert en communication, Didier Le Bret, diplomate et auteur, Jean Claude Mailly, ancien Secrétaire général de Force Ouvrière, et Joséphine Staron, Directrice des études et des relations internationales pour Synopia.

Face à une perte croissante de confiance des Français envers la démocratie, il devient impératif de repenser notre manière de faire et de vivre cette dernière. Il est essentiel de réfléchir à la mobilisation de tous les acteurs qui contribuent au bon fonctionnement de la démocratie, ainsi qu’à l’intégration du temps long dans un processus démocratique, qui, par sa nature, est en constante évolution. Dans ce contexte, la communication et la perception des acteurs et des évènements contribuent de plus en plus à façonner la réalité.

Le croisement des points de vue des quatre intervenants a permis de dresser un constat et d’aborder des solutions autour de trois thèmes principaux :

➡️ Comment rendre utiles les consultations populaires et le recueil d’informations ;
➡️ Comment les partenaires sociaux, notamment les syndicats de salariés, peuvent développer leurs capacités d’expression des besoins socio-économiques dans les processus décisionnels ;
➡️ Comment les majorités et les minorités peuvent-elles s’exprimer dans un écosystème médiatique qui modifie quotidiennement les attitudes et les comportements.

Lire plus

Baromètre politique Odoxa-Mascaret : succession et polémiques

De l’abaya à la Fête de l’Huma, la polémique crée l’engagement dans un contexte de succession au Président de la République. 🗣️🔊🎭

Mascaret (anciennement Dentsu Consulting) publie chaque mois, en collaboration avec ODOXA et Public Sénat, un baromètre politique pour prendre la température de l’opinion publique. Découvrez ci-dessous un extrait de la rubrique L’œil de l’expert par Benjamin GRANGE et Yves CENSI.

Les mentions et engagements de presque tous les personnels politiques – majorité comme oppositions – ont explosé par rapport à l’été : la rentrée politique est officialisée. Cependant, certains s’en sortent mieux que d’autres. Ce sont notamment Gerald Darmanin, Edouard Philippe ou encore Gabriel Attal qui ont multiplié les apparitions sur la scène nationale. Ils ont su faire parler d’eux sur des sujets qui provoquent des débats et affrontements sur les réseaux sociaux. Les hausses vertigineuses de présence que l’on a pu observé sont symptomatiques d’un phénomène de cristallisation de l’opinion.

Le climat se tend. La règle d’or qui se confirme ce mois-ci, c’est que la polémique génère de l’engagement. La présence du
chanteur Médine, le PR sifflé lors de la Coupe de rugby, la crise à Lampedusa… la fin de l’été et la rentrée ont été ponctuées de controverses, dont les formes médiatiques sont facilement reconnaissables : après quelques pics de mentions elles disparaissent rapidement de l’actualité. Cependant, un sujet a dominé tous les autres : l’interdiction du port de l’abaya dans les écoles. Avec presque 1.5 millions de mentions et près de 9 millions de réactions en seulement un mois, l’abaya a généré plus de contenus et de réactions que tous les autres débats réunis !

Retrouvez en exclusivité l’intégralité du sondage ODOXA-Mascaret ci-dessous :

Lire plus

Comment restaurer la confiance dans la Démocratie ?

Yves Censi, Senior Partner de Mascaret (anciennement Dentsu Consulting) interviendra à la conférence « Comment restaurer la confiance dans la Démocratie ? », organisée par Synopia, le laboratoire des gouvernances en partenariat avec Association des Etudiants MINERVE (AEM), le jeudi 28 septembre à 18h30, à l’École Militaire. Il y sera présent aux cotés de Jacky Isabello, chef d’entreprises et expert en communication, Didier Le Bret, diplomate et auteur, Jean Claude Mailly, ancien Secrétaire général de Forces Ouvrières, et Joséphine Staron, Directrice des études et des relations internationales pour Synopia.

Mascaret a le plaisir de vous convier à cette conférence, organisée en partenariat avec Synopia et Minerve, à l’Ecole Militiaire, autour du thème : 

Comment restaurer la confiance dans la Démocratie ?

Aujourd’hui, la démocratie est mise à rude épreuve : sa forme représentative ne satisfait plus, ses manifestations directes et participatives se multiplient sans grande cohérence, et son volet délibératif tarde à convaincre. D’après un sondage Harris Interactive pour Challenges réalisé en 2021, 83 % des Français se déclarent attachés au régime démocratique, mais seulement 54 % estiment que la démocratie en France fonctionne bien. Les taux d’abstentions records aux élections, y compris législatives, sont un des symptômes de cette crise de confiance démocratique.

Il est donc nécessaire de repenser notre manière de faire et de vivre la démocratie en y associant tous les acteurs qui concourent à son fonctionnement : les citoyens bien sûr, les élus, mais aussi les partenaires sociaux, les organisations professionnelles, le tiers secteur, les associations, etc.

Faire vivre la promesse démocratique implique de mettre en place une « démocratie permanente », en renforçant d’un côté le pilier représentatif, cœur de notre fonctionnement démocratique, et de l’autre, les piliers participatifs et délibératifs à travers des outils existants (référendums, pétitions, citoyens tirés au sort, etc.) ou à inventer.

L’objectif n’est pas de remplacer la démocratie représentative telle que nous la connaissons, mais de lui adjoindre d’autres piliers qui viennent la renforcer, la soutenir et enrichir ses débats et ses travaux. C’est une exigence de nos concitoyens à laquelle les dirigeants politiques doivent répondre s’ils veulent restaurer la confiance dans la démocratie.


Mais comment l’organiser ? Comment mobiliser les acteurs qui concourent, chacun à leur niveau, au bon fonctionnement de la vie démocratique ? Enfin, comment intégrer et garantir le temps long dans un processus démocratique par nature changeant ?


CONFÉRENCE

Jeudi 28 septembre 2023

de 18h30 à 20h00

École Militaire – amphithéâtre Louis
Accueil au 5, place Joffre, 75007 de 18h00 à 18h30,

puis entrée au 1, place Joffre, 75007 après 18h30. 


Lire plus

Mascaret annonce le recrutement de Salma El Baghdadi

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Mascaret renforce ses équipes et annonce l’arrivée de Salma El Baghdadi en tant que Consultante Senior.  

Mascaret, cabinet leader dans la communication d’affaires, accentue le renforcement de ses expertises et recrute Salma El Baghdadi au poste de consultante senior influence et relations publiques.   

Ce recrutement intervient dans le cadre d’une montée en croissance du cabinet Mascaret qui entreprend une nouvelle démarche visant à bâtir une organisation plus solide, plus agile et mieux équipée pour répondre aux besoins variés et complexes de nos clients.

Diplômée du Centre Européen Universitaire de Nancy et de l’Université Mohammed VI Polytechnique, Salma EL Baghdadi commence sa carrière comme consultante au sein du cabinet Verso Consulting, investie des sujets de conseil en stratégie et transformation des Outre-mer. Elle s’est ensuite orientée vers l’univers du lobbying européen en rejoignant le pôle affaires publiques du groupe Euros Agency à Bruxelles en tant que conseillère spécialiste de la région MENA (Middle East North Africa).

Deux ans plus tard, Salma rejoint MCBG Conseil à Paris au titre de responsable du pôle influence et relations presse. Elle se spécialise dans les relations publiques et le marketing électoral en accompagnant plusieurs acteurs politiques et diplomatiques, notamment l’ex-président de la commission des Affaires européennes de l’Assemblée nationale.

Son expertise s’étend à une variété de secteurs tels que la santé, les nouvelles technologies et le luxe. Ella a pu collaborer avec Indexia Group, Livmed’s, l’opérateur Dorchester Collection ou encore la marque Giorgio Armani.

« Depuis la reprise de Dentsu Consulting par Mascaret, notre activité a plus que doublé en 2 ans. C’est cette dynamique que vient nourrir Salma, que nous nous réjouissons d’accueillir », a déclaré Benjamin Grange, CEO et fondateur de Mascaret.


Lire plus

Mascaret anime sa table ronde sur l’avenir de l’IA à la REF 2023

Mascaret a participé à la REF 2023 du MEDEF, événement incontournable du calendrier entrepreneurial ! Notre CEO Benjamin GRANGE a eu l’occasion d’y animer une table ronde « 2024, l’Odysée de l’#IA ? ».
 
Dans un contexte économique et géopolitique de plus en plus complexe, la REF 2023 nous permet de réfléchir, d’innover et d’accélérer vers un avenir plus prometteur. Les questions abordées constituent de véritables enjeux contemporains et sont aussi des sujets de prédilection sur lesquels Mascaret (anciennement Dentsu Consulting) a construit son expertise.  
 
Parmi les grands thèmes évoqués figurent les problématiques de rareté des ressources, de l’avenir du travail, de l’#intelligenceartificielle, de la guerre économique et des transports.
 
Pour cette cinquième édition, Benjamin GRANGE a animé une table ronde sur le thème « 2024, l’Odysée de l’IA ? ». Une occasion de s’interroger sur les enjeux entrepreneuriaux de l’IA, sur son implémentation et ses opportunités économiques. Un sujet qui soulève des questions sur la capacité de cette technologie à contribuer au bien commun et au développement d’une société plus #responsable, tout en incluant l’ensemble des acteurs économiques.
 
Une discussion sur de véritables enjeux contemporains, enrichie par la participation d’Alexis Kasbarian, Véronique TORNER, Aline Aubertin, Minggang Zhang, Philippe Latombe et Charles Znaty. Nous les remercions encore de leur présence et de leurs précieux apports à cette discussion.

Lire plus

Mascaret lance une offre dédiée aux entreprises du SBF120 permettant de mesurer leur engagement dans l’IA au travers de deux indicateurs : AI Adopter et AI Social Responsability

Mascaret lance une offre dédiée aux entreprises du SBF120 permettant de mesurer leur engagement dans l’IA au travers de deux indicateurs : AI Adopter et AI Social Responsability

L’irruption récente de ChatGPT sur la scène médiatique, le point de vue de Bill Gates considérant ChatGPT et plus généralement les AGI (Artificial General Intelligence) comme la seconde révolution digitale après Windows, la note remarquée d’une grande banque d’investissement (1) évaluant à 300 millions le nombre d’emplois susceptibles d’être affectés par les IA génératives à l’échelle de la planète, actent le démarrage d’une nouvelle ère de recherche de gains de productivité semblable à celle des années 2000 et l’adoption à marche forcée des ERP (Enterprise Resource Planning) par les grandes et moyennes entreprises.

Selon une étude récente (2) 70% des directions Marketing, sur un panel de 200 entreprises interrogées en Europe, aux US et en Asie, déclarent une initiative d’IA générative en cours, avec une tendance à l’accélération. L’inaction n’est pas une option : un des messages forts de l’étude. Tout comme les ERP et peut être encore plus que ces derniers, le déploiement à grande échelle des IA aura une portée organisationnelle avec de fortes conséquences sociales prévisibles.

Dans ce contexte les entreprises doivent attacher la plus grande importance aux communications associées à ces initiatives vis-à-vis de leurs parties prenantes : marchés et analystes financiers, grand public, organismes politiques et syndicaux, leaders d’opinion, etc.

Le dilemme qu’elles vont devoir gérer au plus fin :

  • Être perçue par les marchés et analystes financiers comme engagée et même pionnière par rapport à ces nouveaux leviers de productivité (la qualité des projets / use case IA sur lesquels elle vont communiquer sera déterminante),
  • Être perçue par le grand public, les organismes syndicaux et les leaders d’opinion comme fidèles à leurs engagements RSE dans le choix et l’exécution de leurs projets IA.

L’offre de Mascaret consiste à accompagner les entreprises dans la construction et la maîtrise de leur communication en matière d’engagement IA :

  • Identifier au sein de l’entreprise les initiatives et use case – parmi la centaine d’ores et déjà documentée à l’échelle internationale – pour lesquels une communication est pertinente, voire souhaitable.
  • Assister l’entreprise dans le choix des narratifs et médias de communication.
  • Mesurer à intervalles réguliers les indicateurs « AI Adopter » et « AI social Responsability » de l’Entreprise. Interpréter les évolutions.

Cette offre est portée par Reza SADRI, Senior Partner du cabinet Mascaret en charge de la practice technologies innovantes, ancien directeur de l’offre DDB Matrix et l’un des co-fondateurs de la société Ekimetrics en 2006.


À propos de Mascaret           
Créé en 2016 sous le nom Dentsu Consulting, Mascaret est aujourd’hui le cabinet leader dans la communication d’affaires en France. Mascaret développe la valeur économique de l’entreprise, son expression et sa perception par les parties-prenantes (investisseurs, marché, collaborateurs, sociétés civiles et pouvoirs publics) dans les moments charnières : acquisition, fusion, exit, levée de fonds A/B/C/D, LBO, joint-venture, opération sur titre, refinancement, évolution de gouvernance, plan de transformation, nouveau dirigeant, changement de cap, crise économique. Pour les leaders publics et les élus, ce sont les échéances électorales clés que nous accompagnons. Les équipes de Mascaret interviennent en France et dans 44 pays au travers de du réseau IPRN


Lire plus

69% des Français interrogés pensent que l’IA va révolutionner notre quotidien.

Mascaret (anciennement Dentsu Consulting) et son partenaire ODOXA vous proposent un baromètre de l’innovation pour mieux comprendre le rapport des Français à l’intelligence artificielle.

C’est la recherche et la santé qui constituent les principales attentes des Français à l’égard de l’IA. Les deux domaines, complémentaires, sont perçus comme nécessaires au développement des sociétés. Rappelons que le domaine de la santé a fait l’objet de plusieurs débats durant la pandémie de la Covid-19. L’avènement de l’IA au lendemain d’une crise sanitaire pourrait alimenter les espoirs quant à des réformes rendues possibles par cette technologie.  
 
La course à l’IA intéresse aujourd’hui le grand public. Cependant, une défiance demeure : parmi les personnes interrogées, 64% confient ne pas faire confiance et ne pas croire en l’éthique des contenus créés par l’IA. Pourtant, ceux-ci estiment nécessaire l’encadrement de cette nouvelle technologie et soutiennent cette volonté de l’UE.  

Une question est récurrente néanmoins : pourquoi l’IA est un sujet qui a explosé au cours de l’année 2023 ?  

L’IA est devenue le sujet star de la tech. Elle est de plus en plus évoquée : moins de 5 000 mentions par jour en 2022 contre 10 000 en moyenne aujourd’hui. Ses pics médiatiques sont aussi quatre fois plus élevés que ceux de l’année dernière.  
 
La popularisation de l’IA n’a pas été portée par des experts, mais par des « sujets récurrents porteurs auprès du grand public ». Ce sont notamment des modèles de langages comme ChatGPT qui ont contribué à la démocratisation de cette technologie, proposant des applications accessibles à tous. Mais aussi, la popularisation de l’IA a été portée par des influenceurs qui s’en ont saisi, en priorité sur TikTok et YouTube !
 
D’après notre analyse de l’opinion publique et des réseaux sociaux, l’IA est le plus souvent associée au travail ! Les questions récurrentes interrogent sur la substituabilité de l’Homme par la machine et le risque que présente l’IA pour nos emplois.  

Pour une analyse encore plus détaillée, retrouvez l’intégralité du baromètre ci-dessous !

Lire plus

Sur les réseaux sociaux, l’éventualité d’être bloqué par le gouvernement ne passe pas !

Les événements récents nous ont montré à quel point les réseaux sociaux jouent un rôle majeur dans la diffusion de l’information, pour le meilleur comme pour le pire. Notre expertise en étude de l‘opinion – notamment en ligne – nous permet de vous partager quelques points et dynamiques qui nous semblent importants à noter :

– Un personnel politique en difficulté. Le Président Emmanuel Macron, qui profitait jusque-là de l’accalmie post-retraites, retrouve un volume de présence (pic de 370 000 mentions le 30 juin) et un sentiment négatif (75%) similaires aux taux d’avril. Du côté des opposants, toute l’attention s’est portée sur Jean-Luc Mélenchon. Il atteint des niveaux de mention presque égaux à ceux de l’élection de 2022, et bien supérieurs à la réforme des retraites. Marine Le Pen, elle, est beaucoup plus discrète et maintient une présence parfaitement stable. Cependant, aucun des deux n’a vu de modification significative de son sentiment !


– Des indicateurs faibles sont également à relever. Par exemple, le champ lexical qui entourait les événements : par rapport aux termes « manifestation* » ou même « révolte* » qui ont été utilisés pour décrire l’opposition à la réforme des retraites, « émeute* » a emporté la bataille sémantique pour les événements de juin. L’opinion a par ailleurs très clairement fait une chute rapide au sujet des émeutes, culminant le 30 juin à 80% de sentiment négatif. Record battu – avec 90% de contenus négatifs – par la proposition du PR de « couper les réseaux sociaux » : les utilisateurs de tous bords n’ont que très peu apprécié et la première réaction a largement été d’assimiler ce type d’action à celles d’un régime autoritaire…

N’hésitez pas à nous partager vos réflexions, remarques et avis sur ces sujets !

Lire plus